En Belgique, nous avons 3 langues officielles (néerlandais, français et allemand) mais le nombre de langues parlées est beaucoup plus élevé. L’anglais est parlé par une grande partie de la population et la plupart des autres langues européennes sont également très répandues, notamment à Bruxelles. Ce qui signifie que lorsque vous établissez votre présence sur le web, vous devez tenir compte de cette réalité et décider dans quelles langues vous allez traduire votre site.

Un site multilingue signifie que le logiciel utilisé pour votre site doit supporter plusieurs langues. Et ce n’est pas toujours évident, surtout si vous utilisez une solution comme WordPress. WordPress utilise beaucoup de plugins, et dans un environnement multilingue, tous ces plugins doivent également prendre en charge plusieurs langues, ce qui signifie que vous devez choisir vos plugins judicieusement.

Le contenu doit également être créé dans toutes les langues sélectionnées. Si vous dirigez un site qui a beaucoup de contenu, et surtout si vous avez un blog très actif, soyez conscient de l’effort supplémentaire que représente la traduction de tout.

Vous avez besoin de plusieurs langues ?

Il n’y a, pour l’instant, aucune obligation légale qui vous oblige à traduire le site web de votre entreprise. La décision se résume à savoir qui sont vos clients potentiels. Si votre entreprise est prête à attirer un public très diversifié, alors vous aurez certainement avantage à offrir plus d’une langue. Cela dépend beaucoup de l’endroit où votre entreprise est située et de la nature de vos activités. Si vous offrez des services dans une région qui compte de nombreux expatriés, alors pensez à traduire votre site au moins en anglais à côté de votre langue maternelle. A Bruxelles, avec la présence des institutions européennes, vous allez presque certainement bénéficier de la traduction de votre site web au moins en anglais à côté du néerlandais et du français.

 

Coûts

Les coûts de création d’un site Web multilingue dépendent entièrement de la quantité de contenu à traduire et du nombre de langues dans lesquelles vous souhaitez traduire votre contenu. Il est important de ne pas sous-estimer l’effort requis ici.

Ne vous attendez pas à vous en tirer avec des traductions automatiques comme Google Translate, car une mauvaise traduction ou une traduction non naturelle n’engagera pas vos utilisateurs. Donc, si vous ne parlez pas couramment toutes les langues dans lesquelles vous voulez traduire votre site, assurez-vous de prévoir un budget pour payer les traducteurs.

Après Go Live

L’important est de mesurer l’impact. Assurez-vous qu’une fois votre site en ligne, vous gardez un œil sur le trafic de vos différentes pages, et sur la conversion des visiteurs par le biais de vos formulaires en ligne et de vos appels à l’action. Comprenez la performance de vos différentes langues du point de vue de la génération de leads, et soyez prêt à vous adapter et à corriger si cette performance n’est pas celle que vous attendez.

Conclusion

La traduction de votre site Web peut être difficile du point de vue technique et financier, mais elle peut aussi attirer des clients potentiels qui, autrement, ne viendraient pas sur votre site. Si vous êtes sur le point de créer un site Web multilingue et que vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à nous contacter pour voir si nous pouvons travailler ensemble.

 284 total views,  2 views today

Share This